Postée le 25 février 2022
  • Édito

La musique est considérée comme un art dès la période de la Grèce antique (VIIIe siècle av. J.-C.).

Sappho était une poétesse lyrique du VIIe siècle, originaire de Lesbos. Issue d’une famille noble, elle acquiert une grande notoriété dès son vivant -et sur le reste de la période, autant pour son talent de poète que pour ses amours controversés. Chaque poème est pensé pour être mis en musique, ponctué par les rythmes qui sont au cœur des compositions. Elle est la première à s’exprimer à la première personne dans ses textes et à avoir un style moins figuratif. Si ses œuvres ont été prolifiques, il ne nous en reste aujourd’hui que des fragments. Sappho, à cette époque où la musique devient une discipline enseignée, est à la tête d’une demeure consacrée aux muses : les jeunes filles y apprennent les arts de la danse, de la musique et de la poésie.  Beaucoup racontent Sappho par ses relations controversées avec ces jeunes filles, plutôt que pour les valeurs d’indépendance qu’elle leur apportait dans la société d’homme qu’était la Grèce antique. Quelques odes ont pu être reconstitués et mis en musique grâce aux textes et aux partitions retrouvés, dont son Ode à Aphrodite.

À écouter :
Ode à Aphrodite : https://www.youtube.com/watch?v=3onZPLXt_kw
Epithalamion : https://www.youtube.com/watch?v=5sZMUReQqxs

À lire :
C. MOSSÉ, « Sapho de Lesbos », L’Histoire, 1984 : https://www.lhistoire.fr/sapho-de-lesbos
Sappho, « Odes et fragments », trad. Y.BATTISTINI, ed. Gallimard, 2005

Phonotus